Se connecter à votre compte


Nom d’utilisateur:
      Mot de passe:

Se connecter automatiquement à chaque visite:


J’ai oublié mon mot de passe

Créer un compte


Vous n'avez pas de compte !?
En suivant ce lien vous pouvez le créer
en quelques minutes,
vous aurez un accès total au forum et vous pourrez
commencer à poster dans les différents sujets.


S'enregistrer
Penjing

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Espace-Bonsaï » Les articles du forum » Articles des membres Page 4 sur 5

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >

Auteur Message
vinc'



 Inscrit le: 23 Avr 2010
Messages: 2 902

MessagePosté le: 19/09/2010 18:05:07    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Revue du message précédent :

apres comfirmation je suis ok
de toute maniere il est magnifique je trouve, les jeune plant je les met en pleine terre a la fin de l'hiver non ?

ps tu t'envas bientot ou on aura le temps de se revoir un peu plus longuement Very Happy
Publicité



 


MessagePosté le: 19/09/2010 18:05:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
deshojo
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 2 110
Genre: Homme
Age: 28
Localisation: aix en pce
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 20/09/2010 19:36:46    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Je suis heureux de lire ce post je vais m'imprimer un petit pecheur pour garder espoir .D'ici la fin du mois prochain je suis a la rue .
________________
Pour les débutant le guide espace bonsaï
http://photobonsai.free.fr/espacebonsai/GEB01_premiers_pas.pdf
Visiter le site web du posteur
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 20/09/2010 19:49:06    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

J'y suis deja depuis 2 semaines. La voiture est soudainement transformee en armoire pour les papiers. Le chemin n'est jamais droit. Mais,j'ai toujours le pecheur avec moi.
Giang
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 05/10/2010 22:47:16    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Penjing & différentes écoles

En fonction de la répartition géographique de la flore sauvage, du climat et de la richesse des mœurs locales du pays, il y a plusieurs écoles de penjing entre Nord et Sud, Est et Ouest.

Le style de penjing du Nord est présenté par l’école de Suzhou, une ville dynamique située au Nord Est de la Chine, un ancien berceau de nombreux poètes de la dynastie Tang et connue pour ses fameux jardins dont neuf ont été classés par l’UNESCO.

Le penjing du Nord de Suzhou

Le penjing de Suzhou est caractérisé par les arbres au tronc très âgé, accentué par le bois mort. La forme des branches est plus arrondie. Le feuillage est généralement disposé en bouquets.


Les arbres de Suzhou sont formés, la plupart, dans le style à ‘gros tronc creux’ ou ‘fendu’, le ‘style battu par le vent’, le ‘style en cascade’ ou le ‘style du feuillage disposé en plateau’. Ce dernier appartient uniquement au penjing du Nord. Comme le climat est très rude en hiver, les conifères de la chaîne de montagne de Huang Shan doivent supporter de lourdes charges de neige au niveau des branches, ce qui entraîne une disposition plate des branches, de la base au sommet de l’arbre.



Les conifères de genre P. pentaphylla représentent le symbole de penjing de Suzhou. Les artistes de cette école utilisent également les ormes (U. parvifolia), les sageretia, (Sageretia theezans) les érables tridents (A. buergeranum), les pruniers à fleurs (Prunus sp.) dans la création de penjing.

Les techniques classiques de formations sont une combinaison de la taille sélective et du haubanage. L’allure en «S» du tronc est d’abord formée par le haubanage de fibres de palmiers. La formation des branches est assurée plus tard par la taille répétitive et sélective.

L’école de Suzhou est une des plus anciennes écoles dans la tradition de penjing chinois. L’esprit de simplicité et d’élégance naturelle des arbres de Suzhou a influencé le bonsai japonais et le reste de l’Asie.


Le penjing du sud de Lingnan : le « Grow&clip»

Lingnan(嶺南) correspond à une vaste zone, située au sud des cinq montagnes, qui couvre la région de Canton et Hongkong jusqu’au nord du Vietnam. Grâce à l’ouverture sur le monde par ses ports commerciaux, Lingnan fait référence aussi à une culture, qui comprend l’architecture, la peinture, poterie, l’opéra cantonais, le penjing formé dans le style de Lingnan…etc.

Le terme « Grow&clip», laisser pousser et tailler est bien familier pour les passionnés de bonsai. Ce n’est pas seulement une méthode, qui consiste à remplacer le ligaturage dans la formation des bonsai, souvent vu dans la littérature.

Mais c’est l’ensemble des techniques de Penjing de l’école de Lingnan, développées par quatre experts, aux alentours de la période de Qing (Chine, 1644-1911), qui ont basé leur observation sur des arbres, notamment les arbres à fleurs (pruniers, cognassiers …) de la peinture ancienne.

Les oeuvres issues de Lingnan ne sont pas encadrées par les règles techniques strictes, et styles précis. L’artiste exprime davantage sa spontanéité dans la création des arbres.



Généralement, les penjing de Lingnan ont les points communs par rapport aux bonsai en ce qui concerne la proportion, l’harmonie de l’ensemble de l’arbre et la bonne santé de du sujet. Mais les différences résident au niveau de l’importance de la partie structurale des branches, du tronc, du temps de formation et de l’utilisation des objets d’accent (figurines).


La structure des branches.


Les penjing de Lingnan comportent peu de branches. Chacune d’elles représente un mini arbre. Dans l’état naturel, en générale, les branches des arbres ont plus ou moins un volume en 3-dimensions. Elles sont rarement plates et horizontales par rapport au tronc principal que l’on voit souvent dans le penjing de Suzhou ou le bonsai japonais.

De plus, les branches du style de Lingnan sont abruptes ou angulaires par l’application continuelle de la méthode « grow&clip», alors que les branches issues du ligaturage et du haubanage donnent les formes plus arrondies au niveau des lignes. La taille sélective et répétitive favorisent une ramification plus dense ce qui crée un contraste intéressant pour les arbres caducs en hiver.



Concernant la partie structurale, la forme des troncs des penjing de Lingnan est plus coriace et porte de nombreuses cicatrices laissées volontairement par le « grow&clip» avec le temps. Les racines sont plus exposées au niveau du sol. Ces arbres sont souvent illustrés dans la peinture des Song (Chine, 960-1279).




Les objets d’accent :

Les bonsai suggèrent souvent une image d’arbres au bord d’un lac ou un paysage rencontré qui inspire l’artiste. Les figurines, très présentes dans les penjing chinois, servent en effet, à accentuer l’échelle de l’immensité de la nature et à marquer la coté vivant de la scène évoquée.

Le temps de formation.

Lorsque les techniques de ligaturage ne sont pas utilisées. La formation d’un penjing du style de Lingnan est très longue et demande plus une dizaine d’années de travail pour avoir un sujet à peu près correct. Avec la méthode laisser pousser et tailler du « grow&clip», les maîtres de Lingnan arrivent à former des arbres exemplaires.

Les bonsai du style Lingnan restent encore peu connus et quasiment absents dans la littérature occidentale. Il existe rarement de nurseries commerciales en Asie, qui soient jugées non rentables au niveau du temps.

Seuls, les collectionneurs forment leurs propres arbres avec le temps. Les méthodes de penjing de Lingnan sont pratiquées au sud de la Chine (la région de Yunan, Canton, Hongkong…) et au Vietnam. Dans le passé mes grands parents utilisaient ces techniques pour enrichir leur jardin de penjing.

La méthode « clip&grow »

Contrairement au Nord, le Sud de la Chine est fortement dominé par un climat subtropical, doux et humide en hiver, chaud et pluvieux en été.

Cette méthode est appliquée aux arbres à croissance rapide de la région subtropicale, de genres (Serrisa. Coramona, Ficus, Segerethia…), tropicale, de genres (Ficus, Bougainvillier…) et tempérée, de genres (Prunus, Ulmus, Zelkova…).


Le «grow&clip» peut être utilisé pour les conifères de genres (Pinus, Juniperus, Podocarpus…) ; à cause de leur croissance lente, cette technique demande une patience plus grande.

La difficulté du «grow&clip» est d’optimiser la croissance rigoureuse de l’arbre et de canaliser les éléments nutritifs au niveau des branches sélectionnées. En outre, le contrôle de la direction est assez particulièr afin d’obtenir la forme souhaitée dans le temps.



Bref, les penjing de Lingnan sont strictement obtenus par le «grow&clip». L’artiste n’impose pas et ne contrôle pas la forme par le ligaturage. Seules la spontanéité et la taille sélective permettent d’accentuer et de révéler les traits sauvage et naturel de l’arbre.



Les arbres de Lingnan sont souvent exposés avant l’apparition des feuilles afin de mettre en valeur l’esthétisme des branches, des troncs et des racines. Ils sont aussi défoliés en été afin d’avoir un feuillage plus régulière et une ramification plus dense à l ‘ensemble de la composition. Cet effet est souvent appelé par les connaisseurs la « sobriété des moines ».

Le «grow&clip» constitue une des méthodes utilisées dans l’art du Bonsai pour obtenir les chef-d’oeuvres spectaculaires.
Jo
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 3 088
Genre: Femme
Age: 0
Localisation: Dans la ville des hiboux, Hauts de Seine.
USDA: 8a

MessagePosté le: 06/10/2010 12:51:11    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

bravo merci encore Giang pour ce cours magistral ! hihi
________________
"Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche"
Les Shadoks

Comment mettre une photo sur le forum...
fab77
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Juil 2008
Messages: 4 995
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: 77 proche melun
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 06/10/2010 14:04:04    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

+1 merci giang.

fabrice
________________
Apprenons, comprenons et partageons

pour les photos c'est ici, http://espace-bonsai.xooit.info/t132-Image-et-photo.htm
vinc'
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 23 Avr 2010
Messages: 2 902
Genre: Homme
Age: 17
Localisation: 81, proche d'Albi
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 06/10/2010 16:32:05    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

c'est magnifique!!!!!
________________
Vincent.

le paradoxe du bonsai: si vous voulez miniaturiser un arbre il faut qu'il pousse beaucoup

la p'tite collection à vincent

bonsai club de l'albigeois
Lemonnier
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 735
Genre: Homme
Age: 19
Localisation: Rennes
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 06/10/2010 17:13:34    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Salut,

Super les explications ! Very Happy je crois que j’ai compris.
Je joint une fichier paint, vous me dite si c’est faux se que j’ai dessiner.



Désoler je suis pas très fort pour crée des dessins Mr. Green
Noesis
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 10 Aoû 2010
Messages: 855
Genre: Homme
Age: 31
Localisation: le plessis trévise (94)
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 06/10/2010 18:59:08    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

bravo giang pour ton post vraiment tu es un puits de connaissance
tu apporte plein de bonne chose au forum
encore bravo de nous apporter autant
bravo bravo bravo bravo bravo
________________
"Aucune route n'est longue aux côtés d'un ami."
Proverbe japonais
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 06/10/2010 20:34:18    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Merci, c'est toujours les objectifs du forum.
Il me reste une quinzaine de pommiers a fleurs et un cognassier du Japon travailles depuis 2003 uniquement par la taille selective. Je n'ai plus le temps de les continuer. Je les laisserai partir entre 18 et 20 euros la piece, si cela vous interesse, avant de les mettre aux encheres.



http://lotus-bonsai.com/Malus.html

Giang
fab77
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Juil 2008
Messages: 4 995
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: 77 proche melun
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 06/10/2010 20:36:25    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Lemonnier a écrit:
Salut,

Super les explications ! Very Happy je crois que j’ai compris.
Je joint une fichier paint, vous me dite si c’est faux se que j’ai dessiner.



Désoler je suis pas très fort pour crée des dessins Mr. Green


pas grave pour le dessin, ça suffit amplement a être explicite.
Et oui tu a bien compris, le grow and clip.

fabrice

ps: giang je t'envoie un mail
________________
Apprenons, comprenons et partageons

pour les photos c'est ici, http://espace-bonsai.xooit.info/t132-Image-et-photo.htm
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 06/10/2010 20:44:35    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Sur le 1er dessin, la 1ere taille est entre fin avril. tu laisses le bourgeon foliaire pousser librement jusqu'a l'annee prochaine (cela depend toujours ton objectif au niveau de l'epaisseur du tronc). La 2eme taille sera effectuee sur la branche precedente. Ainsi de suite...

Par contre, les arbres doivent etre bien nourris , dans un substrat drainant, une teneur d'humidite impotante et une temperature elevee.
Giang
Lemonnier
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 735
Genre: Homme
Age: 19
Localisation: Rennes
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 06/10/2010 21:47:53    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Ok d’accord, encore merci Giangus pour toute ces explication Smile
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 13/10/2010 19:19:49    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

La technique de la formation sur rocher

Dans la culture traditionnelle chinoise, les montagnes représentent un lieu de mystère, un lieu e puissance et un lieu d'éternité pour les Taoïstes. De ce fait, les roches et les arbres ont été toujours intimement liés dans la culture du penjing.

La technique de la formation sur rocher est l'association entre du système racinaire des arbres et des roches. Pour cela, il est nécessaire d'avoir les jeunes arbres, à croissance rapide, avec un système racinaire long et solide afin de pouvoir couvrir partiellement la roche choisie.

Arbres adaptés a la culture sur rocher

Les arbres adaptés, particulièrement à cette méthode, sont les pommiers, les pruniers, les érables tridents, les ormes de Chine, les figuiers, les Zelkova du Japon et certains conifères...etc. En général, les arbres sélectionnés pour la culture sur les rochers sont issus de semis. Après une année de culture en godet, ils sont laissés pousser librement en pleine terre, avec un mélange drainant, une fertilisation soutenue et un arrosage régulier, entre un an et deux ans, avant d'être déterrés après la chute des feuilles afin de travailler sur les pierres.



Choix des roches

Les roches utilisées pour cette méthode sont des roches de couleur sombre, non friables, avec une forme irrégulière sculptée par le temps. Les pierres adaptées à cette culture, sont les roches sédimentaires ou volcaniques. La nature de la composition minérale des roches est importante pour planter avec les arbres sélectionnés. Par exemple, les Arcer palmatum ne supportent pas le calcaire et ne peut pas être en association avec la dolomie, une roche sédimentaire carbonatée.

Système de fixation

Autre fois, mes grands parents utilisaient des feuilles de palmiers séchées et humidifiées avant de fixer les racines avec les crevasses de la roche. De nos jours, plusieurs méthodes sont possibles, personnellement, j'utilise de la cellophane, qui est très flexible, serre bien les racines entre les parois de la pierre sans les blesser. La cellophane de cuisine est dégradée au bout de 2 ans de culture.



Temps et méthode de culture

Selon les objectifs fixés, en général, l'adhésion est parfaite entre les racines principales et la roche après deux ans de culture pour les jeunes sujets. Dans le penjing de Lingnan, on distingue trois catégories de fixation entre l’arbre et la roche. Les deux premières formes, les plus souvent vues, sont les racines principales qui descendent tout au long de la crevasse de la roche et le tronc principal poussé contre la paroi de la pierre.

Difficulté et objectif

La difficulté de cette pratique demande d’avoir un certain nombre de jeunes arbres disponibles avec un système racinaire fort et de posséder les roches adaptées à la création. L’objectif n’est pas d’avoir un arbre poussé sur une roche, mais la composition doit être naturelle et harmonieuse. L’essentiel réside dans la simplicité.






Noesis
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 10 Aoû 2010
Messages: 855
Genre: Homme
Age: 31
Localisation: le plessis trévise (94)
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 13/10/2010 19:59:22    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

super reportage giang vraiment tres passionnant
encore bravo pour ton apport de connaissance en ce forum bravo
________________
"Aucune route n'est longue aux côtés d'un ami."
Proverbe japonais
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 13/10/2010 20:35:46    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Les jeunes plants sont tres utiles de ce genre de formation. J'ai oublie les jasmins d'hiver, grace a ses racines longues et solides, ils sont tous formes dans ce style.

ci-joint , l'Acer palmatum en formation sur rocher depuis 2008


Dernière édition par Giangus le 13/10/2010 20:50:21; édité 1 fois
Contenu Sponsorisé



 


MessagePosté le: 22/11/2017 23:09:51    Sujet du message: Penjing

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Espace-Bonsaï » Les articles du forum » Articles des membres Page 4 sur 5

Panneau de control modérateur



Sauter vers: