Se connecter à votre compte


Nom d’utilisateur:
      Mot de passe:

Se connecter automatiquement à chaque visite:


J’ai oublié mon mot de passe

Créer un compte


Vous n'avez pas de compte !?
En suivant ce lien vous pouvez le créer
en quelques minutes,
vous aurez un accès total au forum et vous pourrez
commencer à poster dans les différents sujets.


S'enregistrer
Penjing

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Espace-Bonsaï » Les articles du forum » Articles des membres Page 1 sur 5

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >

Auteur Message
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 06/09/2010 21:57:10    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Etymologie: Bonsai et Penjing

Bonsai :
Le terme «bon-sai» en japonais est issu de deux caractères chinois (盆= pot, containeur, 栽= planter, cultiver, jeunes végétaux). Ce terme signifie littéralement la culture en pot des plantes.

Dans le terme (盆= pot), il y a la clé de la «vaisselle = 皿,ce caractère symbolise un morceau de la vaisselle cassée». En chinois, les clés restent une des premières méthodes qui permettent de chercher le sens des mots dans le dictionnaire. Ainsi, on retrouve la clé de la «vaisselle = 皿 » dans le mot « verre = 盃», « bol =盅»…etc.

Concernant le terme «栽= planter, cultiver, jeunes végétaux», On retrouve la clé des «végétaux = 木» dans le mot « racine ou base = 本, le petit trait à l’horizontal indique les racines de l’arbres, 日本, soleil-racine ou soleil levant= Japon) », «branche = 枝», « forêt = 林 »…etc.

On le retrouve aussi dans l’expression populaire : 有意栽花花不發, 無情插柳柳青陰 (Avoir l’intention de planter les fleurs mais elles ne fleurissent pas. Ne pas avoir l’intention de planter les saules, mais les saules prolifèrent en verdoyant abondamment.).

Ce qui veut dire que la vie est remplie, mais pas sans obstacles, tous ne se passent pas toujours comme prévu. (C’est mon cas)

Le mot « bon-sai » est prononcé « pen-sai » en mandarin, « bon-tai » en vietnamien.


Penjing :
Le terme « pen-jing » est composé de (盆= pot) et (景=paysage). C’est à dire la représentation en pot des paysages.

L’analyse du vocabulaire nous permet de voir que la culture du bonsai est plutôt concentrée sur la création d’un arbre ou groupe d’arbres en pot selon les règles strictes de l’art. L’art du penjing est axé sur la recréation des paysages dans la nature.

A ce point de vue, la culture du penjing laisse plus de liberté au niveau artistique. Les penjing ne sont pas codifiés systématiquement comme l’art du bonsai pratiqué au Japon. Chaque artiste, pratiquant, artisan a ses propres perceptions artistiques.



[/img]


Contexte historique

Avant de parler des origines du penjing, il faut comprendre le contexte politique de la période de Qin (Chine, 220-206 av. J.-C.). Cette époque est marquée par la réunification douloureuse de la Chine antique pendant le premier règne de l’empereur Qin qui entame les premières constructions de la grande muraille. Par la suite, ce lui-ci commence à cadrer entièrement le pays. C’est le début de la dictature, alors que la Chine est composée de plusieurs entités culturelles.

Tout le monde doit circuler sur les mêmes routes, utiliser les mêmes mesures, lire les mêmes caractères…etc. (Voyez ! Malheureusement, le totalitarisme continue d’exister de nos jours !). L’empereur inculte commence également à enterrer vivants les lettrés et à brûler les manuscrits parce qu’ils sont difficiles à gouverner. (Staline, Pol Pot, Mao…ont répété les mêmes gestes au cours des mesures liberticides de la révolution culturelle en détruisant les temples, chassant les intellectuels, pillant les musées et les jardins, très peu de bonsai centenaires ont survécus durant cet acharnement politique.)

Devant la situation politico-sociale injuste et instable, de nombreux érudits abandonnent la vie de société et se retirent dans les endroits isolés où l’armée de l’empereur ne peut pas accéder.

Dans le cadre de la vie champêtre, les lettrés commencent à révéler leur pensée à travers les expressions artistiques, poétiques, littéraires et la culture des plantes en pots.

Parmi ces lettrés, il y a Dao Yuen Ming, qui a vécu à la période de la dynastie Jin (Chine, 260-420 apr. J.-C.)

En plein hiver de l’an 405, Dao Yuen Ming reçoit l’ordre de porter les uniformes avec soin et d’aller s’agenouiller à l’entrée de son district pour accueillir un Inspecteur de la cour impériale. Devant une telle situation méprisantes et orgueilleuses du haut fonctionnaire, il écrit « Je préfère mourir plutôt de faim que de gagner 5 dou* de riz en m’abaissant devant ce triste corrompu ». Le « dou=10litres » est une unité de mesure. Le 5 « dou » est 50 litres de riz ce qui représente le maigre salaire d’un petit fonctionnaire.

Dao Yuen Ming démissionne et mène une vie humble à la campagne en écrivant « La source des fleurs de pêcher ». Dans ce livre, il aborde le thème de la société sans hiérarchie ni Etat qui vivrait dans les vallées cachées des pêchers. La vie paysanne a incité le poète à travailler la terre et à cultiver les plantes en pots.

Grâce à son attitude inflexible devant les pouvoirs politiques, les intellectuels chinois, à travers de nombreuses dynasties, ont toujours honoré Dao Yuen Ming comme le symbole de la liberté d’expression et de pensée.

Afin de valoriser l’esprit du penjing, les artistes de génération en génération ont perpétuellement considéré le poète comme précurseur dans la culture en pot des plantes.

D’ailleurs, les descendants de la famille Dao vivent encore au sud de la Chine où se trouve toujours la tombe du lettré. C’est une région connue pour la particularité des ses bonsai, les penjing de Lingnan.



[url=http://espace-bonsai.xooit.info/image/47/7/6/1/manlung10-201d025.jpg.htm]
[/url


Dernière édition par Giangus le 07/09/2010 09:18:20; édité 1 fois
Publicité



 


MessagePosté le: 06/09/2010 21:57:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 06/09/2010 22:00:47    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Introduction du bonsai au Japon et le reste de l’Asie

Sur le plan historique, les fouilles archéologiques menées dans les années 1970 et les récits historiques, ont confirmé que l’Art du penjing existe aux alentours de la fin de la dynastie Qin (Chine, 220-206 av. J.-C.) et au début de la dynastie Han (206 av. J.-C et 220 apr. J.-C.)

L’Art du penjing est très développé à l’époque de la dynastie Tang (Chine, 618-907 apr. J.-C.), période de l’âge d’or de la littérature chinoise. Grâce à une stabilité politique et économique, les échanges culturels et commerciaux s’intensifient chez le monde arabe et les pays d’Asie.

L’Art du penjing a été introduit au Japon sous la dynastie Song (Chine, 960-1279 apr. J.-C.) par les moines bouddhistes et plus tard par les dissidents politiques de la période de Qing (Chine, 1644-1911) qui a été recodifié par les maîtres Japonais pour donner naissance plus tard l’Art du bonsai.

L’art du pliage « Origami », l’art de la composition florale vivante « Ikebana », l’art de la composition de petites herbes « Kusamono » pratiqué dans les temples et l’art de la représentation des roches-paysages « Suiseki, souvent confondu au niveau de la traduction du caractère ‘pierre–roche et montagne’ avec le shanshui penjing, paysage de montagnes » ont été importés lors des échanges culturels.

L’ouverture culturelle a favorisé également l’introduction sur l’île, de la technique de support pictural « Kakemono » qui est mondialement utilisée dans les expositions et les salons. La technique d’émaillage en poterie « raku » est venue de la Corée.

Le bonsai, l’ikebana, le kusamono, l’origami…etc, est pratiqué à l’échelle planétaire après la Seconde guerre mondiale. Cependant l’image des penjing chinois est encore déficitaire aux yeux du monde entier à cause de mesures liberticides du régime dans le passé. De plus, la majorité des gens pensent que les arbres en pots de Chine sont les bonsai de la « grande distribution ». Les Anglo-saxons les appellent les « Mall-sai ». En anglais le « shopping mall » est un grand complexe commercial.

La culture du bonsai n’est jamais un phénomène de mode. La production exige beaucoup de temps investi par les artisans. En Asie, la commercialisation d’un pin en bonsai à partir du semis nécessite plus de trois générations. L’explosion de la demande massive en Europe et en Amérique dans les années 1980-1990 a poussé les horticulteurs industriels à produire les bonsai « vite achetés vite jetés » à l’échelle des chrysanthèmes pour la Toussaint.

Le penjing a été introduit également au Vietnam dans le passé. Il a donné naissance plus tard à l’art de la composition de Non-Bô.





Dernière édition par Giangus le 07/09/2010 09:23:16; édité 1 fois
Doutrio
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 1 060
Genre: Homme
Age: 19
Localisation: Niort
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 06/09/2010 22:18:55    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

bravo Très intéressant, merci à toi Giangus pour ce petit cours d'histoire.
Aurait quelques exemples exemples de penjing a nous montrer ?

Encore merci pour ce cours
________________
Allez faire un tour sur mon blog !!

Mise à jour le 24/02/2010
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 06/09/2010 22:19:50    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Je vais manger encore un autre bout avant d'ecrire la suite des penjing
Doutrio
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 1 060
Genre: Homme
Age: 19
Localisation: Niort
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 07/09/2010 11:16:52    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Magnifique !
________________
Allez faire un tour sur mon blog !!

Mise à jour le 24/02/2010
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 07/09/2010 13:01:47    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

La technique de la taille sélective et le haubanage de feuilles de palmier sont les principales méthodes utilisées dans la formation du penjing. L'objectif est de révéler les traits cachés de l'arbre travaillé.
Le ligaturage est utilisé vers 1800. Cela permet d'accéleration formation pourque l'arbre soit commercialisable en un temps très court.
arkadius
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 570
Genre: Homme
Age: 18
Localisation: Nice
Année de culture bonsaï:
USDA: 10a

MessagePosté le: 07/09/2010 13:05:49    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Superbe, je te suis très reconnaissant de nous offrir un tel cours sur l'histoire du bonsai, du penjing et des arts associés qui finalement s'entremêlent avec l'histoire avec un grand H.

Merci beaucoup, et saches que les images que tu a posté sont de toute beauté
________________
Si on fait le compte de ses erreurs, le chiffre a tendance à faire peur... =)

Comment poster une photo: ICI
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 07/09/2010 21:09:18    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

L'art est souvent né dans un contexte historique difficile.
Jo
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 3 088
Genre: Femme
Age: 0
Localisation: Dans la ville des hiboux, Hauts de Seine.
USDA: 8a

MessagePosté le: 09/09/2010 07:03:31    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

bravo merci Giangus... me suis régalée à lire !
________________
"Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche"
Les Shadoks

Comment mettre une photo sur le forum...
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 09/09/2010 08:18:19    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

de rien Jo,
Je vais écrire la suite dans quelque jour. J'avais écrit une dizaine de pages pour mon site. Mais je n'ai plus d'accès à l'ordinateur familial apres la rupture. Tout est à récrire
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 09/09/2010 16:15:26    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

L’Esprit du Penjing.

La culture du penjing appartenait aux lettrés ermites. Avec le temps, cet art a évolué et est devenu un support d’expression artistique comparable à la peinture, la poésie « Tang », la calligraphie…La composition est faite d’éléments essentiels : arbres, herbes, mousses, roche, eau, figurines...

Les artistes du penjing ne cherchent pas à reproduire fidèlement un paysage parfait de la nature avec détails sur plateau ou dans un pot. L’esprit du penjing réside dans la représentation symbolique de la beauté et surtout de l’essence de la nature, l’oeuvre et son contenu.

La nature est imparfaite. De ce fait, dans la création du penjing, les auteurs ne cherchent pas à gommer tous les défauts de la nature et à former un arbre parfait, par rapport au bonsai pratiqué au Japon. Ils laissent volontairement les traits de formation (cicatrices de taille, l’allure naturelle du tronc…). Le but n’est pas de contrôler ni imposer mais de révéler la beauté et les caractères naturels de l’arbre. (Les journalistes des magazines de bonsai portent souvent leurs critiques avant de voir la profondeur de l’art)

Comme toutes formes d’expression, l’Art du penjing permet à l’artiste de faire passer un message, d’exprimer une pensée ou une idée. Pour cela, en admirant une composition de penjing, un spectateur peut nouer indirectement une relation d’amitié avec l’auteur, comprendre sa personnalité ou sa manière de vivre. Le visiteur peut trouver aussi lui même une nouvelle voie d’existence…etc. C’est une façon de pratique méditative du bouddhisme ch’an (zen en japonais佛教心傳).

On dit que: ‘Le penjing est un poème en relief, une chanson silencieuse bercée par les murmures des feuilles et le changement des saisons. 會畫立體詩唱無聲"


La création de penjing ne s’adapte pas à un encadrement rigoureux. On retrouve les influences philosophiques du bouddhisme zen et taoïste dans la simplicité, la sobriété, l’harmonie et la spontanéité de la composition. (Dans la Chine antique, il y a 3 sources de pensées. Le Bouddhisme et le Taoïsme sont pour la vie et la création artistique et littéraire. Le Confucius est pour l’ordre dans la famille et dans la société. La dernière source de pensée est fortement marquée au Japon et en Corée)

Les auteurs du penijng ne forment pas des arbres à partir de croquis, de formules, de la technique d’un tel maître. La planification risquerait d’entraver la spontanéité et la liberté imaginative de la création.

Après avoir acquis une base solide en horticulture, afin de comprendre le fonctionnement des plantes, les amateurs, adeptes, artistes, passionnés, les amoureux de la nature peuvent créer leur propre voie tout en s’instruisant et s’inspirant de la littérature, de la peinture, de la poésie, de la philosophie…et aussi de la nature.

La pratique du penjing est juste une affaire individuelle et n’a rien de dogmatique. En fonction de la diversité culturelle du pays, de la richesse de la flore sauvage et des influences climatiques. On distingue, par exemple, plusieurs écoles de penjing en Chine entre le nord, le sud et les provinces.

L’école du nord de Suzhou a influencé le style des bonsai au Japon. Le symbole de cette école est le Pinus parviflora.

L’école du sud est représentée par la région de Lingnan (Canton, oui ! Le riz cantonais vient d’ici, Hongkong…) dont la technique particulière est connue sous le nom de « grow & clip ».

Bref, l’Art du penjing n’impose pas au regard du spectateur. Il l’invite plutôt à recomposer un nouveau paysage. Il suggère l’admirateur à partir plus loin, à comprendre la personnalité de l’auteur, à découvrir et à respecter son environnement.



Noesis
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 10 Aoû 2010
Messages: 855
Genre: Homme
Age: 31
Localisation: le plessis trévise (94)
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 09/09/2010 17:37:44    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

vraiment de tres belles photos giangus
________________
"Aucune route n'est longue aux côtés d'un ami."
Proverbe japonais
arkadius
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 570
Genre: Homme
Age: 18
Localisation: Nice
Année de culture bonsaï:
USDA: 10a

MessagePosté le: 09/09/2010 17:42:02    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Encore une fois, nous te remercions de nous faire partager ton érudition et ces magnifiques spécimens.

Amicalement M.Quartz
________________
Si on fait le compte de ses erreurs, le chiffre a tendance à faire peur... =)

Comment poster une photo: ICI
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 09/09/2010 19:01:52    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

Partager est essentiel dans toute communauté.
fab77
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Juil 2008
Messages: 4 995
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: 77 proche melun
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 09/09/2010 20:48:24    Sujet du message: Penjing Répondre en citant

j'adore rencontrer des personnes qui pensent comme nous ( je parle de joel, ludovic,mamy, moi et quelques autres ).

fabrice
________________
Apprenons, comprenons et partageons

pour les photos c'est ici, http://espace-bonsai.xooit.info/t132-Image-et-photo.htm


Dernière édition par fab77 le 10/09/2010 07:08:42; édité 1 fois
Contenu Sponsorisé



 


MessagePosté le: 24/11/2017 21:20:54    Sujet du message: Penjing

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Espace-Bonsaï » Les articles du forum » Articles des membres Page 1 sur 5

Panneau de control modérateur



Sauter vers: