Se connecter à votre compte


Nom d’utilisateur:
      Mot de passe:

Se connecter automatiquement à chaque visite:


J’ai oublié mon mot de passe

Créer un compte


Vous n'avez pas de compte !?
En suivant ce lien vous pouvez le créer
en quelques minutes,
vous aurez un accès total au forum et vous pourrez
commencer à poster dans les différents sujets.


S'enregistrer
Enterrer ses prélèvements

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Culture & Formation » Obtention » Yamadori Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Auteur Message
Jeff_35
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 3 025
Genre: Homme
Age: 47
Localisation: Ille-et-Vilaine (35)
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 26/08/2010 19:39:19    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

Dans le n°45 du magasine Esprit Bonsaï, il est question d'enterrer une aubépine prélevée en automne dans un terrain sablonneux bien à l'abri du gel.
L'arbre est sensé bien récupérer du stress du prélèvement, commencer à faire des radicelles ainsi que progresser dans la cicatrisation.
Certains sur le forum ont-ils déjà testé cette méthode ? Si oui, sur quelles espèces l'ont-ils appliqué ?
________________
La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie (A. Malraux)
Publicité



 


MessagePosté le: 26/08/2010 19:39:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 20/09/2010 13:33:41    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

Je deterre les arbres a feuilles caduques notamment les pruniers sauvages, les grenadiers, les pommiers... des la fin de leur chute des feuilles. A ce moment precis, l'arbre rentre au repos, tout le fonctionnement physiologique de l'arbre est au ralenti dans le but d'economiser les reserves. L'arbre ne recupere rien issu de ce stress ou de refaire le systeme racinaire.

Donc, les arbres deterres peuvent passer au repos, en jauge dans le sable humide, ou dans la tourbe melange avec du sable , a l'abris du gel, pendant tout l'hiver avant de refaire la revegetation au printemps.

Quand on a beaucoup d'arbres a fleurs a rempoter, c'est aussi le moment pour faire cette operation.
giang
Doutrio
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 1 060
Genre: Homme
Age: 19
Localisation: Niort
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 20/09/2010 19:49:42    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

Quand j'ai fait mon stage en pépinière (oula sa remonte) on à mis trois bonnes centaines d'arbres en jauge, c'est à dire comme l'a dit Giangus, dans du sable pour protéger les racines du gel (en fonction de l'endroit où on est, attention au vent). Ces arbres étaient racines nues et ils valait mieux pour eux qu'ils soient en jauge hihi
A mon sens pour un prélèvement c'est bon pour lui, il devrait pouvoir récupérer. Après, selon l'espèce, je pense que j'attendrai un an avant de le mettre dans un pot, ou du moins pour toucher aux racines. (Je dit selon l'espèce, car pour un orme, je pense que ça ne lui poserait pas de problème, mais pour une aubépine...)

Je ne sais pas si le fait de le ré-arracher au début de sa végétation est très bon pour un arbre, et c'est un question que je pose :
Est-il bon, lorsqu'on a mis un arbre en jauge, de l'enlever der la jauge pour le mettre dans un pot seulement quelques mois après son prélèvement ?
________________
Allez faire un tour sur mon blog !!

Mise à jour le 24/02/2010
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 20/09/2010 20:04:51    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

Tu mets en jauge en hiver et en pot au printemps avec un substrat leger comme 1/2 tourbe et 1/2 sable ou pouzzolane. L'augmentation progressive de la temperature et les pluies frequentes au printemps stimulent l'arbre liberer les hormones de croissance. Le systeme racinaire se reforme. Pour cela, il est necessaire d'avoir un substrat aere et humide pour favoriser le developpement des jeunes racine.

Vers mi mai (depend toujuors les endroits) , tu pourras fertiliser legerement pour l'accumulation d'azote pour la croissance.

Pendant l'hiver, l'arbre reduit le minimum de son metabolisme car dans les conditions climatiques difficiles, cela demande beaucoup d'energies pour faire croitre une feuille ou une racine. C'est la strategie d'adaptation.

Tu peux mettre en jauge dans un tas de feuilles aussi, car les feuilles absorbent la chaleur et gardent l'humidite, ces conditions sont necessaires pour passer les longs hivers.

De plus , les feuilles mortes ou les micro organismes secretaeraient les hormones pour la reprise de la vegetation. C'est ainsi que les horticulteurs d'autre fois pratiquaient le bouturage a bois sec pour les vignes, saules, aulnes, lilas...
suda
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 21/09/2010 07:30:54    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

Bonjour, giang, doutrio, perso, j'ai utilisé cette façon sur deux mahaleds,un amelanchier canandis, un amelanchier ovalis, et deux buis, suite à un prélèvement OFD dans la deuxième quinzaine d'octobre.
Ils ont passé l'hiver dans un coffre à semis à air libre, sous une couette de feuilles de micocoulier, sur un lit de sable et pouzzolane(racines recouvertes de ce mélange), en mars ils ont été mis en pot.
A l'heure actuelle un de ces malahed trône sur une étagère du côté du nord(le plus gros, Fab Wink une photo) ainsi que l'amelanchier C, le plus petit ainsi que l'amelanchier ovalis goûte aux prémices de notre automne, quant au deux buis, un se trouve dans le grand nord Wink , l'autre goûte à un certain apéritif gentiané Wink .
En octobre, notre atelier organise une sortie yamadori, l'arbre que je prélèverai sera traité de façon identique, quant a savoir si cela est bon, je le pense, les arbres sont là pour le prouver.
A savoir, que cela est une pratique empirique, qui marche trés bien sur chênes verts, oliviers, châtaigniers, noyers et amandiers. Adessas
Doutrio
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 1 060
Genre: Homme
Age: 19
Localisation: Niort
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 21/09/2010 16:18:49    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

Merci à vous deux de ces précisions.
________________
Allez faire un tour sur mon blog !!

Mise à jour le 24/02/2010
fab77
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Juil 2008
Messages: 4 995
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: 77 proche melun
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 23/09/2010 06:29:42    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

voila pour la photo:



fab,
________________
Apprenons, comprenons et partageons

pour les photos c'est ici, http://espace-bonsai.xooit.info/t132-Image-et-photo.htm
Giangus
Invité

Hors ligne

 


MessagePosté le: 23/09/2010 08:23:30    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements Répondre en citant

C'est la base solide pour un joli futur bonsai. La temperature, l'humidite et la fertilisation , ces trois parametres sont a combiner pour travailler l'arbre plus tard dans le style du 'laisser pousser te tailler'.
Contenu Sponsorisé



 


MessagePosté le: 21/11/2018 12:03:16    Sujet du message: Enterrer ses prélèvements

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Culture & Formation » Obtention » Yamadori Page 1 sur 1

Panneau de control modérateur



Sauter vers: