Se connecter à votre compte


Nom d’utilisateur:
      Mot de passe:

Se connecter automatiquement à chaque visite:


J’ai oublié mon mot de passe

Créer un compte


Vous n'avez pas de compte !?
En suivant ce lien vous pouvez le créer
en quelques minutes,
vous aurez un accès total au forum et vous pourrez
commencer à poster dans les différents sujets.


S'enregistrer
Faire son fil à ligaturer.

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Espace-Bonsaï » Les articles du forum » Formation Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Auteur Message
alaintuition
Membre Permanent
Membre Permanent

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 231
Genre: Homme
Age: 0
Localisation: Alsace

MessagePosté le: 08/02/2007 20:41:59    Sujet du message: Faire son fil à ligaturer. Répondre en citant

Si vous avez récupéré des chutes de câbles électriques ou de fil électrique, et que vous souhaitez en profiter pour faire votre fil à ligaturer à moindre coût, voici quelques petits trucs qui pourront peut être vous simplifier la vie.
J'ai moi-même pas mal galéré avant de trouver une technique qui me permette d'opérer "rapidement", alors autant vous en faire profiter...



Préparation et cuisson du fil de cuivre


Matériel nécessaire:

- Aussi bête que cela puisse paraître pour les non néophytes, il faudra s'assurer que le fil récupéré soit d'une part mono-brin et d'autre part qu'il soit rigide. Ces deux conditions sont incontournables pour obtenir un fil à ligaturer digne de ce nom. Les fils utilisés en électricité dans le bâtiment en mono-brin sont pour la plupart du temps de section 1.5mm² et 2.5mm², les câbles contenants trois fils de section 1.5mm² et 2.5mm² portent respectivement la mention 3G1.5 et 3G2.5.
Vous pourrez trouver également des fils bobines de fil de 1.5mm² ou de 2.5mm² de couleurs différentes, mais peu importe la couleur de l'isolant puisque notre tâche sera de l'enlever.
Les sections supérieures à 2.5mm² en mono-brin seront plus difficiles à trouver dans le commerce, la section 4 mm² se trouve encore facilement alors que le 6mm² est déjà beaucoup plus dure à trouver.
- Un jockari (outil qui permet de dénuder un câble afin de faire apparaître les fils isolés) peut être utile, sinon un bon couteau fera l'affaire.
- Un cutter, sa lame en fait un outil quasi indispensable pour retirer l'isolant du fil électrique.
- Un étau, c'est vrai que tout le monde ne possède pas un établi muni d'un étau à la maison. Mais il en existe des petits modèle adaptable rapidement par système de serre joint sur une table de cuisine. Vous verrez sur les photos qui suivent qu'il est d'une grande utilité.
- Une pince multiprise ou autre qui permette de retirer rapidement et entoute sécurité le fil des flammes une fois le moment propice.
- Une bassine d'eau dont le rôle est de refroidir instentanément le fil de cuivre une fois retiré du feu.


Si vous partez d'une chute de câble électrique

Le petit outil jaune est un JOCKARI, qui sert à enlever facilement la gaine autour des fils qui se trouvent dans le câble. (un couteau fera également l'affaire mais attention aux doigts)



Une fois une certaine longueur de fil sortie de la gaine je procède comme sur la photo ci-dessous, en serrant le morceau de gaine dénudé dans l'étau, et en tirant sur l'ensemble des fils afin de les sortir facilement de la gaine qui les protège.



Nous obtenons alors des fils dont les isolants sont de couleurs différentes, et nous nous trouvons dans le cas suivant...



Si vous partez d'un fil électrique

Il faut dénuder les fils afin d'avoir le cuivre à nu, souvent l'opération qui suit qui est la plus embêtante quand on a pas le coup de main.

Pour cette opération je me sers de la gorge qui est sur le haut de mon étau, juste à l'extérieur du mords, comme indiqué sur la photo



Je place mon fil à dénuder le long de cette gorge et vient poser la lame de mon cutter quasiment parallèlement sur mon fil (en très peu de temps on arrive à déterminer l'angle à prendre), puis avec mon autre main je tire doucement mon fil en laissant ma lame de cutter fixe. C'est uniquement le fil qui se déplace sous la lame et non le contraire.




Une fois mon fil dénudé, je l'enroule autour d'un gabarit de sorte a avoir des spires bien régulières, j'ai choisi d'utiliser une petite bouteille de gaz vide dont le diamètre correspond pile poil avec celui du brûleur de ma cuisinière.




Puis j'attache (avec des petites chutes de cuivre) mes bobines obtenues, de sortes à ce que la cuisson du cuivre se fasse correctement et de manière plus ou moins uniforme sur toutes les spires. Chose qui serait beaucoup moins évidente si les spires n'étaient pas serrées les une contre les autres.



Une petite image qui montre le diamètre des spires par rapport à la grille au-dessus du brûleur de la cuisinière.




La cuisson du cuivre

En fait le cuivre a déjà été cuit une première fois lors de sa mise en forme pour obtenir du fil électrique.
Nous ne faisons que le recuire, par cette opération nous allons donner au cuivre une souplesse qui va nous permettre de ligaturer nos arbres. Cette souplesse va s'estomper dans le temps, ce qui va assurer la rigidité de nos ligatures.


Pour la cuisson du cuivre je ne me serts plus que d'une vieille cuisinière à gaz que ma mamie m'a donné.


Avant j'utilisais un petit chalumeau type bleuet.



Ce type de matériel nécessite plus de contraintes pour chauffer uniformément les spires de cuivre.
A l'époque je prenais une tige de fer à béton que fixais à l'horizontale dans mon étau, je venais y enfiler ma bobine de cuivre, puis d'un geste de rotation je venais chauffer mes spires uniformément ( c'est plus long qu'avec une cuisinière).

Que se soit avec une cuisinière ou avec un bleuet, quand le cuivre atteint la couleur de la photo je le retire des flammes avec une pince multiprise et le met dans une bassine d'eau froide afin d'obtenir un choc thermique qui rendra la souplesse au cuivre.



et voici le resultat de la cuisson





Si la cuisson n'est pas suffisante votre fil restera trop rigide, dans le cas contraire elle deviendra cassante et inutilisable, au bout de quelques essais vous trouverez le juste milieu.



Bonne cuisson à toutes et à tous!
________________
C'est beau on dirait du veau
Publicité



 


MessagePosté le: 08/02/2007 20:41:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Espace-Bonsaï » Les articles du forum » Formation Page 1 sur 1

Panneau de control modérateur



Sauter vers: