Se connecter à votre compte


Nom d’utilisateur:
      Mot de passe:

Se connecter automatiquement à chaque visite:


J’ai oublié mon mot de passe

Créer un compte


Vous n'avez pas de compte !?
En suivant ce lien vous pouvez le créer
en quelques minutes,
vous aurez un accès total au forum et vous pourrez
commencer à poster dans les différents sujets.


S'enregistrer
Expérience pleine terre, kalima ich

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Culture & Formation » Obtention » Yamadori Page 1 sur 3

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: 1, 2, 3  >

Auteur Message
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 4 394
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 09/01/2015 22:50:19    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Dans ce petit sujet, je note ma façon de faire (bien ou mal) pour que ceux qui souhaiteraient tenter l'aventure, cela ne concerne que des feuillus...

Attention, message long ! Embarassed

Le bonsaï était pour moi jusqu'à ce jours où j'ai dû sortir quelques centaines d'arbres de leur milieu naturel, http://espace-bonsai.xooit.info/t12117-Retour-d-exp-rience-petits-pr-l-veme… , un arbre en pot et cultivé toute sa vie ainsi. Même si le passage en "100%" drainant est salutaire pour les petits prélèvements que je fais, la pleine terre reste un bon moyen pour obtenir un gros tronc mais de nombreuses choses tels, pèle mêle, reformer un arbre, fermer de grosses plaies, une régénération de l'arbre, etc ...

Résumé :
2011
La sortie des arbres (feuillus) c'est fait en catastrophe durant l'hiver 2011, dans des conditions limites pour certains, c'est à dire quelques degrés en dessous de zéro, réduction de la partie aérienne, choix des branches à conserver ou simplement ne pas rabattre à fond de façon à provoquer un bourgeonnement au printemps suivant, pour sélectionner ensuite . Ne pouvant pas les mettre en pot j'ai donc dû me résoudre à leurs trouver une place dans un ancien potager.

La préparation de sol ayant eu lieu quelques longues semaines avant (dans le but de re faire un potager), j'ai fais une simple tranchée et mis les arbres à touche-touche, l'éventuelle future face au nord.
Pourquoi la face au nord ? Parce que la partie au nord poussera (en général ) moins fort, donc moins de change de "défigurer" l'arbre...

Lorsque les conditions étaient vraiment trop dures, le soir en rentrant du boulot, le travail de la partie aérienne se faisait dans un local sans courant d'air, en attente sous une bâche, pas de nettoyage du racinaire, laisser la terre d'origine, puis mise en jauge japonaise (arbre complétement enterré, branches comprises, en prenant garde de ne pas mettre la terre gelée sur les racines) .

Premier comptage : 800. Il n'y a pas eu (trop) de pertes sur les arbres. 97% de réussite.

Le seul travail a consisté à installer trois arroseurs automatiques en haut de tuyau PVC, environ 2m de haut, de façon à balayer le plus loin possible.
(Achat : une vanne quart de tour, 25ml de polyéth de diamètre 25, trois collier de prise en charge, un barre de PVC de 6 m, trois arroseurs 4m de porté, un bouchon d'arrêt, teflon, raccords divers)
L'arrosage n'étant plus un soucis, l'eau est remontée de la source par une pompe vétuste mais efficace, c'est forcément l'entretien qui pose problème.

La première année la pousse des arbres c'est fait correctement, même si un peu long à redémarrer pour certains , ce qui, compte tenu des traumatismes, est assez normal. Idem pour les arbres laissés en jauges Japonaises jusqu'à mi- mars. L'arrosage quasi quotidien a surement aidé.

Le soucis vient donc de l'entretien.

La terre étant bonne, l'eau en quantité, c'est l'herbe qui pousse et beaucoup. Ayant mis les arbres à touche-touche, le passage de la débroussailleuse n'est pas facile et il faut souvent passer 2 jours entiers pour avoir ces quelques ares propres. Et on doit le refaire souvent si l'on veut que ça le reste. Chez moi, c'est zone Zéro Pesticide, donc pas de désherbants.

Vue du bor___, du bazar la première année... Rolling Eyes


Il n'y a pas eu de taille la première année, je leurs ai laissés reprendre un peu de force, puisque l'idée était de les sortir l'année suivante.

Hiver 2012
Pas pu les sortir, donc j'ai simplement procédé à une taille à la fin de l'hiver et constaté que mes désherbages étaient trop espacés et que certains shohin n'avaient plus l'aspect de shohin...
Je suis passé un peu plus souvent pour désherber manuellement, les arbres prenant plus de vigueur et de force, j'ai taillé trois fois dans l'année au taille haie manuel, puis repris (une semaine plus tard) l'ensemble des coupes à la pince concave, allongé sur le sol.

2013
Travail au taille haie manuel sur l'ensemble des arbres...

Hiver 2014, février-mars.
- Sortie de l'ensemble des arbres, mise en jauge. Besoin de place pour monter une petite serre 6m X 4m.
- Amendement de l'ensemble du terrain, sable : un mètre cube pour 5 m2 ; compost, dans les mêmes proportions.

Vue de la serre

Pourquoi amender?
La nature du sol : excellente pour la culture maraichère mais pour sortir des arbres en plein hiver, j'y passe plus de temps que pour un prélèvement. Il me fallait donc l'alléger.
Le compost, je le fais (plus ou moins 6m3 par an) et mes massifs ne suffisent pas pour écouler mon stock. Celui qui a était apporté avait deux ans de maturation. Apport de nourriture en quantité et en qualité.

Travail des arbres :
- Sélection des arbres et travail en fonction de leurs qualités.
- Reprendre les lignes de troncs, re- sélection des départs qui serviront de charpentières (branches principales).

Les arbres qui ont déjà un certain attrait sont mis en pot, mélange pumice et chamotte 50% de chaque.
Ceux qui ont besoin de pousser, qui ont subit des grosses coupes et surtout ceux qui ne ressemblent à rien sont remis en pleine terr qui a été préalablement labouré et nivelé.

Afin d'en finir, ou en tout cas de limiter à l'extrême, le désherbage j'ai donc utilisé une bonne épaisseur de paillis végétal, BRF Bois Fragmenté Raméal, avec avant cela une épaisseur de papier carton.

Si je reprends :
- nettoyage du terrain
- amendement, labour, nivellement.
- tranchée, plantation des arbres
- mise en place d'une couche de papier épais et paillis végétal, plus ou moins 10 cm


Quelques mois après.

Ce jours.


Mi juin
Contre toute attente, les arbres en pot font preuve d'une vigueur incroyable. Donc retire les bourgeons mal placés. Retire les ligatures qui ont marquées, j'en poses d'autres. Apport d'engrais organique et désherbage.
Taille des arbres en pleine terre au taille haie manuel, façon topiaire, mais surtout rabattre la tête, pour laisser la force aux branches du bas.

Juillet.
- Déjà trois passages à la débroussailleuse dans les allées.
- Une journée de désherbage dans les arbres mis en pot.
- 20 minutes de désherbage sur les arbres en pleine terre (recouvert de paillis)ça marche, mais j'en avais déjà la preuve. C'était l'utilisation de l'arrosage automatique sur une partie de la zone BRF, qui n'était pas évidente.
L'avantage du paillis c'est donc que les petits arbres ne sont pas étouffés par l'herbe, et que l'on peut aussi mettre des boutures (dans mon cas du pyracantha) directement en terre.

Novembre 2014
Les arbres n'ont pas étaient taillés depuis juillet et la pousse, pour certains, en hauteur fait dire au gars Jacques "que la haie à trop poussé"^^ !

Nous avons eu un été 2014 un peu pénible, au niveau pluviométrie, qui a fait pourrir un grand nombre de choses dans notre potager, contrairement à ceux de la serre. La décision est donc prise de remonter une petite serre, pas besoin de demande préalable en mairie puisque moins de 2m de haut.

Décision également d’agrandir la zone pour les plantes en pot de cultures, et il n'y a pas trop de solution si je veux qu'elles restent arrosé par les asperseurs.

Un visuel pour comprendre l'évolution de ce bout de terrain :



Janvier 2015
Les conditions climatiques sont bonnes, pas de gelées, températures comprises entre 7°C le matin et 14°C, le tout sous une bruine constante.

Je sors une 20éne d'arbres et les travailles tranquillement à l'abri dans la serre, une fois travaillé, je les remets en jauge en attendant le printemps pour soit les remettre en pots soit le remettre pour deux années supplémentaires en terre. Quand ces vingts arbres sont fait j'en reprends vingt autres, etc ...

La technique est toujours la même, puisque la pousse est toujours forte en pleine terre, choix de la ligne de tronc, choix des charpentières et pour les plus avancés, nettoyage des ramifications primaires.
Règle de base :
- Tailler court la tête
- Ne garder que les parties les plus ramifiées le plus près du tronc
- Laisser grossir les parties basses, peu de taille.
- Toujours viser la conicité dans les branches.

Genre ça, dans l'idée :

Quelques constats :
-Il ne sert à rien de ligaturer un arbre en pleine terre. La pousse étant trop forte, il faut surveiller beaucoup ou, le mieux c'est de faire un haubanage. dans bien des cas, je repars sur une taille avec un bourgeon mieux placé.
-L'amendement "sable" n'est pas suffisant, ma terre reste toujours trop lourde, encore trop de temps à sortir les arbres, trop de belles racines coupées, la solution serait elle de faire une tranchée et de la remplir de sable ? J'ai fais l'expérience avec des arbres sans valeur, mis dans un gros bac noir rempli de sable, apport d'engrais organique et forcément au pied de l'arrosage automatique.

Le résultat est sans appel : le bac n'est qu'un chevelu compact.

Un grand nombre de frênes avaient été prélevé chez un copain maraicher. Ces terrains sont sableux, dans les boudins qui retiennent le plastique de la serre poussaient ces frênes, sortir les arbres étaient un jeu d'enfants...

L'idée serait donc de faire une tranchée remplie de sable, sans plastique pour le retenir, planter l'arbre puis paillage BRF. Ainsi, je pense que l'arbre développera de nombreuses radicelles, que certaines iront facilement dans la terre d'à côté chercher un peu plus de nourriture, le BRF assurant comme prouvé plus haut un bon couvert végétal = pas de désherbage, moins d'arrosage, apport de mycorhizes.

A suivre...
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Les membres suivants remercient kalima ich pour ce message :
Takata (11/01/15)
Visiter le site web du posteur
Publicité



 


MessagePosté le: 09/01/2015 22:50:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
elgringo2belin
Membre Permanent
Membre Permanent

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Aoû 2014
Messages: 222
Genre: Homme
Age: 36
Localisation: somme
Année de culture bonsaï:
USDA: 9a

MessagePosté le: 10/01/2015 13:18:59    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

ah ouais 800 carrement ^^

pas comparable avec les 4 que j'ai en pleine terre ^^
par contre cette anné le paillage va etre necessaire parce que desherbé a la main c'est bien mais c'est chiant ( meme si comparer a toi..^^)
jojo22
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 2 430
Genre: Homme
Age: 57
Localisation: Côtes d'armor 22
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 10/01/2015 22:04:32    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

tu va pouvoir devenir professionnel avec autant d'arbres  Very Happy
sympas la rétrospective   comme toi elgringo2belin   Embarassed    
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 4 394
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 10/01/2015 22:58:11    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

En fait 800 c'était la première année... Embarassed J'en prélève toujours tous les ans un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ! Twisted Evil
Comme je l'ai déjà noté, c'est pas la quantité qui compte. Sur la totalité des arbres, certains auront un avenir tout tracé mais ce que je veux juste montrer c'est qu'avec le reste, le moins bon, avec du temps et du travail on peut obtenir un truc puisque la pleine terre permet de rectifier de nombreuses choses... Mais ça me permet surtout d'apprendre plus, plus vite, et de prouver ou non ce que je pense vrai ...
Beaucoup des arbres que je reprends suite à de trop grosses périodes de pousses sont un peu à l'image de se que l'on voit dans des messages "quelle forme donner à mon arbre ?"...

Devenir Pro a était envisagé, mais comme noté dans d'autres messages, ce n'est pas le moment et surtout rares sont ceux qui auraient le potentiel pour être vendus ... Dans 10 ou 15 ans, pourquoi pas...

Merci quand même ...
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
gilles
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 4 704
Genre: Homme
Age: 44
Localisation: nord
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 11/01/2015 17:49:08    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

800 bravo pour la culture et ce message,j'en ai 9 en terre depuis 2010 hihi encore 791 hihi je plaisante bien sur pas la place moi aussi j'ai déjà pensé en faire mon métier mais pas facile.
________________
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 4 394
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 13/01/2015 21:28:53    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Pour imager ce que j'ai fais ce matin, après le passage du rotawator (20 cm de prof) ouverture de la tranchée donc en gros jusqu'au "fond de forme", la partie que j'ai travaillé aujourd'hui était l'allée du potager. Seule la partie que j'ai travaillé est meuble, le reste c'est du béton ... J'espère ainsi que les racines se développeront "juste comme il faut"

Croquis de ce que je fais habituellement juste une tranchée, pose de l'arbre et on rebouche... Les racines sont, des fois, remontantes. Les racines sont belles, mais des fois trop fortes.
Dans la "nouvelle" façon, ouverture de la tranchée, remplis de sable, mise en place de l'arbre, les racines se mettent en place plus facilement, on rebouche avec le sable puis on remet de la terre sur la tranchée.

Dans le premier cas comme dans le second mise en place de BRF...



Le soucis majeur, qui peut aussi être une bonne chose, c'est l'apparition de radicelles où nous n'en voulons pas : Le tronc.
Sur de nombreuses espèces, pommier en têtes, charme et aussi Aubépine ... (j'écris ça pour ceux qui ont du mal à marcotter Wink )
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 4 394
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 02/02/2015 19:35:48    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Pour illustrer ma dernière phrase une photo d'un base de figuier, la base d'origine est sous mon pouce, tout ce qui est au dessus ce sont les racines de l'année


et puis après pas mal de taille, il y a toujours des petits trucs qui me plaisent... Pas exceptionnel, mais Embarassed

petite aubépine (en piquet) père fils mère...
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 4 394
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 23/03/2015 22:05:24    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Ce n'est pas que les photos sont bonnes ou belles Embarassed (plutôt pourries d'ailleurs Mr. Green ) mais juste le plaisir d'écrire que c'est (un peu ) moins le bazar dans la pépi...

zone hors sol :


Pépi pleine terre :


En pleine terre, je suis à court de paillis, casser le broyeur l'herbe commence à sortir
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
eivissa
Membre Bavard
Membre Bavard

Hors ligne

 Inscrit le: 02 Mar 2015
Messages: 135
Genre: Homme
Age: 32
Localisation: 64000 pau
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 23/03/2015 23:41:30    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

salut kalima!

en effet, ça rigole pas chez toi! j'aimerais pas te laisser tout seul dans mon jardin!! hihi

juste une ptite question sur le sable que tu utilises pour la pleine terre.
tu utilises du fin, non?(j'dis ça par rapport aux résidus visibles sur les racines)
si oui, le mélange tu pour éviter trop de rétention d'eau?
si non, bin ma question ne sert a rien....

bonne soirée!
________________
chaque homme possède dans son caleçon,un petit hêtre plein de charme,qui une fois le boulot fini se retrouve un peuplier :))
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 4 394
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 24/03/2015 07:21:58    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Le sable que j'utilise est du sable " brut ", je veux dire que je le sort directement de "la foret ", il n'est pas lavé comme on pourrait acheter du sable de construction, bien que je l'ai fait avant pour mes amendements avec des reste de chantiers...

Après, je ne comprends pas la question/problème de rétention d'eau : Le sable est par essence drainant... Donc ces tranchées remplies de sable sont là pour, dans mon idée, drainer mon terrain trop humide (arrosage automatique) et faciliter la sortie des arbres lors d'un prochain travail...

Sur le principe, tu pourrais sans soucis me laisser dans ton jardin : Le jardin, c'est mon métier Cool
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
eivissa
Membre Bavard
Membre Bavard

Hors ligne

 Inscrit le: 02 Mar 2015
Messages: 135
Genre: Homme
Age: 32
Localisation: 64000 pau
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 24/03/2015 08:28:30    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

sable de foret!!bin ouais! c 'est vrai qu'il y a ça vers chez toi!! Embarassed

pour la rétention je voulais dire, une poignée de gravier même fin sèchera plus vite qu'un sable de rivière fin ....
j'ai un juniperus horizontalis en bac de culture de 60x60x20, je ne l'arrose jamais.
pourtant il est dans du gravier grossier(4,5mm)+ pouzzolane(grosse granulo)+ tourbe(10%)+sable de rivière fin, mais le sable retient l'humidité,donc je voulais savoir ce que tu utilisé !(juste pour en apprendre un peu plus Embarassed )

merci pour ta réponse.

après je suis sur que tu t'occuperai très bien de mon jardin, mais je n'ai pas envie de compter mes plantes en partant et en rentrant!! hihi

adishatz.
________________
chaque homme possède dans son caleçon,un petit hêtre plein de charme,qui une fois le boulot fini se retrouve un peuplier :))
Les membres suivants remercient eivissa pour ce message :
kalima ich (24/03/15)


Dernière édition par eivissa le 24/03/2015 13:34:48; édité 1 fois
olic888
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 442
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: 07150
USDA: 6a

MessagePosté le: 24/03/2015 13:13:42    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Ha oui!!! sacrée salle de jeu!!

Chapeau bas l'artiste!!
________________
« Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles, mais uniquement par manque d’émerveillement »
Gilbert Keith Chesterton
Mes bous de bois en pots!
elgringo2belin
Membre Permanent
Membre Permanent

Hors ligne

 Inscrit le: 19 Aoû 2014
Messages: 222
Genre: Homme
Age: 36
Localisation: somme
Année de culture bonsaï:
USDA: 9a

MessagePosté le: 27/03/2015 12:50:38    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

joli pepiniere Wink
JoeBill
Rédacteur
Rédacteur

Hors ligne

 Inscrit le: 15 Nov 2011
Messages: 908
Genre: Homme
Age: 54
Localisation: île de France
Année de culture bonsaï:
USDA: 8a

MessagePosté le: 29/03/2015 11:37:13    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Salut Kalima,

Combien de temps consacres-tu au BonsaÏ par semaine lors des périodes fortes printemps, automne ?

JoeBill
________________
Il n'y a pas de chemin vers le bonheur: le bonheur c'est le chemin

Lao Tseu
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 4 394
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 29/03/2015 12:57:59    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich Répondre en citant

Ben, pour répondre honnêtement, je ne sais pas vraiment. Comme de toute façon mes finances (rapport à mon travail) ne me permettent pas de partir en vacances, et que je dois gérer mes chevaux au quotidien, ben quand je ne suis pas avec mes chevaux, je suis avec mes arbres... Puis, un peu la famille et après je suis sur un certain forum Wink

En gros, c'est de toute façon ultra saisonnier :
-1 désherbage par saison (pot de culture), le reste où il y a le paillis, comme noté plus haut, est ridicule...
- Rempotage et taille,, arbres en culture pépi, cette année, j'ai du passer 2 week ends.
- Sortir les arbres de la pleine terre, taille, remise en pleine terre ou mise en pot c'est réellement ça le plus long ! Tout cumulé j'ai du y passer un mois plein.
- Arrosage, je ne le fais pas (j'ouvre juste la vanne le matin-le midi et laisse arroser suivant la température... Il me faut d'ailleurs mettre un programmateur...
- Apport d'engrais, c'est aussi peu gourmand en temps...

C'est vrai que ma femme me dit de plus en plus que je suis dans la pépi... Mais dans quelques semaines, je serais toujours à cheval... Donc...
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé



 


MessagePosté le: 06/12/2016 22:45:45    Sujet du message: Expérience pleine terre, kalima ich

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: 1, 2, 3  >

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Culture & Formation » Obtention » Yamadori Page 1 sur 3

Panneau de control modérateur



Sauter vers: