Se connecter à votre compte


Nom d’utilisateur:
      Mot de passe:

Se connecter automatiquement à chaque visite:


J’ai oublié mon mot de passe

Créer un compte


Vous n'avez pas de compte !?
En suivant ce lien vous pouvez le créer
en quelques minutes,
vous aurez un accès total au forum et vous pourrez
commencer à poster dans les différents sujets.


S'enregistrer
Les Shitakusa

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Documentation & Création » Art associé » Kusamono et Shitakusa Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Auteur Message
Takata
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

 Inscrit le: 13 Mar 2011
Messages: 3 190
Genre: Homme
Age: 46
Localisation: Haute-Garonne
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 15/10/2013 20:15:41    Sujet du message: Les Shitakusa Répondre en citant

Les Shitakusa



Dans une présentation, le bonsaï est l’homme (le mari) et le Shitakusa la femme, l'épouse, comme un couple, ils doivent être en harmonie.
Le Shitakusa est secondaire par rapport au bonsaï, mais il est d’une importance capitale à la présentation, il est indispensable et contribue grandement au succès de celle-ci, de ce fait, le succès d’une exposition découle également de sa beauté.

Il est important de pouvoir disposer de plusieurs Shitakusa de différentes variétés et de formes pour avoir le choix et laisser le temps au wabi sabi de s’installer.
Leur culture demande énormément de soins et plusieurs années avant d'être présentables
Au Japon, il y avait des entreprises qui ne cultivaient que des shitakusa pour les louer lors des grandes expositions.


Un Shitakusa doit être :

Sobre et discret.
Une mousse, une fougère, un ophyopogon, un carex, prèle, un bambou nain, …
Pas de plante grasse (sedums, joubarbes).
Pas de plante à fleurs, même chose pour les baies ou les fruits.
L’herbe doit avoir un feuillage fin et discret, pas de feuillage panaché jaune ou rouge.
Les maîtres mots sont Sobriété et Discrétion. (Comme l'épouse japonaise)

D'une seule herbe, parce que si on place plusieurs variétés d’herbes, la plus vigoureuse d'entre elles prendra tôt ou tard, le pas sur les autres et les étouffera.
On dit souvent que tout est vert et que ça ne marque pas la saison, mais au fil du temps il se crée d’infimes modifications qui donnent des indications quant à la saison, ce sont ces modifications qu’il faut favoriser et rechercher par le Mochicomi, elles apporteront le wabi sabi.
Les Saya tsu (herbes sauvages de montagne) sont idéales.



Culture :

La première année, au printemps, on coupe la moitié des racines et on place l’herbe dans un Asabachi (pot de 5 cm de haut).
L’année suivante, on coupe à nouveau les racines et on place l’herbe dans un Sarabachi (pot de 3 cm de haut).
On la cultive dans ce pot plusieurs années.
Au bout de quelques années de culture, on obtient une herbe très dense "Aibano nazumi".
Il faut les protéger, attention aux oiseaux ainsi qu'aux limaces et escargots.
Il faut enlever les feuillages morts et vérifier la présence d’insectes tout au long de l'année.
Ne jamais donner d’engrais et jamais trop d’eau, les racines ne favorisent pas le drainage.
Pas trop de soleil non plus et bien aéré.
On rempote chaque année dans de l’akadama grains moyens.
Un pot rond facilitera l’orientation pour les présentations.
Dans un pot le plus plat sera le mieux.
Dans un pot profond (Fukabachi) l’herbe se développe trop fort et monte trop haut, le wabi sabi ne peut pas s’installer.
Quand une feuille, une herbe devient trop grande, on la coupe à la base (3 mm ) de plus petites vont repousser.
On retaille régulièrement du printemps à juillet.


En présentation avec un arbre en forme de cascade, l'herbe sera plus haute.
L'herbe peut dépasser la tablette du bonsaï, sa direction est vers l'arbre.

Un minimum de dix ans de mochikomi sera nécessaire pour la Shitakusa...




Lexiques :

Fukabachi : Premier pot de culture, l’équivalent de nos pots de fleurs.

Asabachi : Pot de culture de 5 cm de profondeur.

Sarabachi : Pot de culture de 3 cm de profondeur.

Aibano nazumi : Herbes très denses (cultivée depuis plusieurs années).

Saya tsu : Herbes sauvages de montagne.

kusamono bonsaï : C’est une ou plusieurs plantes présentées dans un petit pot sans accompagner un arbre, on peut la présenter dans le jardin, mais aussi dans la maison, le salon, la salle de bain, … elle est présentée seule.
Contrairement aux Shitakusa, les plantes à fleurs à baies ou à fruits peuvent être incluses à cette forme de présentation.

Kusamono : C’est la même chose que le Kusamono bonsaï, mais en beaucoup plus grand, les herbes et autres plantes y sont et en grande quantité.

Mochicomi : Somme des travaux quotidiens que l’on effectue sur nos arbres et nos plantes.





(Source : Toche, d'après l'enseignement de Maitre Ando) Suivant les maîtres, différentes propositions seront faites. Je trouve, comme Toche, que celles de Maître Ando sont les plus appropriées pour faire du bonsaï d'inspiration japonaise. C'est un choix que chacun doit faire.
________________


Pour éviter de voir la suppression de votre post ou de vos photos, nous vous prions de lire le règlement avant de poster un message.
Pas de double post, vous pouvez rééditer vos messages.
Les majuscules, le langage SMS et le flood ne sont pas autorisés sur le forum.
Merci à toutes et tous.


Dernière édition par Takata le 15/10/2013 20:41:35; édité 2 fois
Publicité



 


MessagePosté le: 15/10/2013 20:15:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Documentation & Création » Art associé » Kusamono et Shitakusa Page 1 sur 1

Panneau de control modérateur



Sauter vers: