Se connecter à votre compte


Nom d’utilisateur:
      Mot de passe:

Se connecter automatiquement à chaque visite:


J’ai oublié mon mot de passe

Créer un compte


Vous n'avez pas de compte !?
En suivant ce lien vous pouvez le créer
en quelques minutes,
vous aurez un accès total au forum et vous pourrez
commencer à poster dans les différents sujets.


S'enregistrer
prelevement lent

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Culture & Formation » Obtention » Yamadori Page 2 sur 4

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >

Auteur Message
kalima ich



 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214

MessagePosté le: 16/02/2013 07:41:48    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Revue du message précédent :

Je te re répond que oui tu peux travailler un arbre par tronçon sans problème. Quand je parle de feuilles bizarres, je n'entend spas feuilles petites, un autre exemple qui m'est arrivé lors de mes premières années de Bonsaïka (1996-1997), chez mes parents à Saintes (17), sur des frènes, je taillais très fort et certains me sortais en réponse à ce stress des feuilles quasi simples, alors que le frène est une feuille composée, en forme de mouffle... J'avais donc des Fraxinus excelsior 'Mouffifolia' Very Happy Very Happy Very Happy . Les alisiers avaient des formes diformes loin de leurs jolies formes anguleuses, mais comme les frènes chez mes parents, les frènes de chez moi ne font pas ça, et je suis plus tempéré sur mes tailles, je veillis, en gros l'expèrience sa peut avoir du bon...

Pour le dimensionnement de ta serre, j'ai travaillé en maraichage bio durant 2 ans, car marre de la mentalité des "gens" qui faisaient de l'espaces verts chez moi et mon patron de maraiché, pour lui avoir posé la même question me disait que plus ta serre est grande plus la température reste "stable", moins elle baisse facilement, l'hiver, il faut juste pas oublier que le secret c'est une bonne ventilation..., la mienne, j'ai bien préciser que ce n'était pas vraiment une serre mais plutôt un jardin d'hiver fait 3m de profondeur, 3.5m de haut au plus haut et 8 m de long, le sol est en terre d'où une humidité quasi constante, les 2 cotés non vitrés sont en bois et une partie du sous bassement et en pierres-torchis.

Le mot Japonais que j'ai utilisé dans la réponse précédente est Raijin, c'est un arbre bien connu des amateur de bonsaï, le nom signifie Dieu du vent, je crois, il est issu de prélèvement, genre 2m de long, puis l'équipe Japonaise à greffer des racines et du feuillages et au final un arbre magnifique. Je l'écrit bien fort pour tout ceux qui crois que le bonsaï Japonais n'est issu que de taille longues et ancestrales alors que nombres d'arbres sont, pardon étaient prélevés pour leurs troncs puis mis en forme grâce à ces techniques, je rappelle aussi que si la ligature et le liquide à Jin sont se qu'ils sont aujourd'hui, s'est parce que inventaient pour donner à leurs arbres un aspect plus vieux, en tout cas plus rapidement que l'obtention par le temps... Et ça marche, ils sont fort ces Pépinièristes Japonais, ils ont aussi inventé le Tanuki, mais là, bizarrement ce n'est pas passé... mais je m'égare... Embarassed
Visiter le site web du posteur
Publicité



 


MessagePosté le: 16/02/2013 07:41:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
fraisier
Membre Permanent
Membre Permanent

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Fév 2012
Messages: 186
Genre: Homme
Age: 41
Localisation: Périgord
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 16/02/2013 08:47:52    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Bonjour a tous,
Grand sujet que le yamadori, je pratique également.
Une chose très importante pour moi, si on ne veut pas faire une collection de bois mort, est de considérer tous les arbres prélevés comme de grand malade.

Le tunnel de reprise est important également:
Bonne exposition
Bonne ventilation
Bonne hygrométrie
Etc

Mon retour d'expérience sur les chênes, me fait dire que cette bête est compliqué.
Les arbres peuvent être magnifique, parfois avec peu ou pas de pivot.
On peu avoir de bonne reprise et au bout de 2 ans il claque.
Et surtout il ne faut pas de température en dessou de - 2° dans la motte.
A+
________________
on recolte toujours ce que l'on sème.


Dernière édition par fraisier le 16/02/2013 18:37:52; édité 1 fois
flo7
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

 Inscrit le: 11 Déc 2012
Messages: 1 599
Genre: Homme
Age: 16
Localisation: Belgique
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 16/02/2013 16:34:05    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Il est vrai que le chêne peut vivre sur les réserves de son pivot et trond pendant 3 ans!! j ai eu la farce... et pourtant il semblait vigoureux...
________________
L' homme est un arbre qui se prend pour un bonsaÏ.

Florian

http://espace-bonsai.xooit.info/t10509-Les-arbres-de-flo.htm
Visiter le site web du posteur
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 16/02/2013 19:32:40    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

C'est quand même mieux quand c'est quelqu'un d'autre qui le dit..., Pour ce qui est de la serre Fraisier est le spécialiste, également spécialiste de engraissement, avec des charmes bodybuildés bravo .
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 02/03/2013 11:40:49    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Bon, je reviens quelques instant pour reprendre ce sujet pour les gens que ça intéresse, le prélèvement long comme dit le collègue, pour lister les inconvénients auquel on peut être confronter ainsi que la "dépose" de quelques tous petits trucs qui sont en formations dans leurs terrains naturels, une ancienne carrière de Kaolin, donc terrain 98% d'argile...

Les inconvénients sont nombreux car comme les arbres reste dans leur environnement naturel, ils sont encore susceptibles de subir les agressions des animaux:
-Chevreuils (eux ce n'est pas graves, ils ne font que grignoter les feuilles),
-Les sangliers (chez moi ils aiment biens se frotter aux écorces, aubépines comprises, donc cassent certaines branches que tu cherches à garder...),
-Les animaux à deux pattes, genre les chasseurs qui passent et un grand coup de latte sur les branches qui piquent ou qui gênent,
-Les copains qui font aussi du prélèvement et qui se dissent que finalement une autorisation, pas la peine (pour ma part, là ou sont les arbres, d'abord il n'y a pas grand monde qui fait dans le bonsaï et puis faut quand même y rentrer dans les fourrés...)
-Les forestiers, quand ils abattent les arbres de la pièce voisine... Crac!
- Les aléas de la météo... mais bon en même temps s'il a poussé là, c'est qu'il a les racines et le reste adéquat...
-On ne travaille qu'un partie du végétal, l'aérienne, d' ou un petit coup de cernage une fois par an...
- Surtout, à l'arrachage, encore, plus d'attention car, en gros on a formé les branches qu'on veut garder, attention à la casse, je dis ça car j'ai sorti une grosse aubépine (toujours) pas en photo sur le forum, travaillait de cette façon et sorti au câble d'acier et camion...oups la branche arrière...

Voici donc quelques photos,prisent hier, d'aubépines taillés l'hiver dernier, je rappelle que le terrain est loin d'être terrible d'où une pousse légére...



En général, je me fixe l'objectif de sortir que des nébaris, mais là, j'ai trouvé qu'il y avait des trucs sympas, à vos loupes.
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
araucario
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

 Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 176
Genre: Homme
Age: 0
Localisation: centre
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 02/03/2013 12:34:01    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

coucou
Je vois qu on est vraiment sur la meme longueur d onde!! c est exactement la façon dont je voulais travailler!


Par contre tu élève des plans vraiment jeune non? pourquoi ne pas partir directement sur des plans un peu plus gros? meme si c est sur que ceux là sont facile a former!


Sinon je vois que tu as à peu près la meme terre pourrie que moi mais d un inconvénient je trouve qu on peut en faire une force car les nebari se font presque tous seuls sur les jeunes arbres. J ai a peine 10 cm de terre avant la couche très argileuse et j ai constater que les racines avait vraiment du mal a percer et qu elles s étalaient naturellement. Apres dès que l arbres est vraiment installé il perce la couche d argile et pour le sortir c est une autre histoire!!


La technique du cable acier est pas mal pour déssoucher par contre je pensai que c était un peu bourrin pour des prélèvements, non??


bon week end! Very Happy
________________
https://www.facebook.com/beauxarbres

www.beauxarbres.fr

Un amis qui commence le bonsaï m a demandé ce qu'il devait faire en 1er avec son arbre! Ba c est simple la 1ère chose a faire est de ne rien faire!! 3 conneries plus tard il avait compris pourquoi je lui avais dit ça!!
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 02/03/2013 14:19:38    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Un peu bourrin, c'est ultra bourrin, tu veux dire!!! L'histoire c'est que pour cette pièce, l'autorisation était un peu ambigüe donc j'ai fais vite, donc après une heure de travail au corps, j'ai sorti la grosse artillerie...

Pour répondre à ta première remarque, je me concentre depuis quelques années sur la sortie de nébari, une base, car faire un nébari est long, les (futurs) yamadori qui sont pris en photos là sont les petits qui restent sur le site... les plus gros, sont chez moi, mais ce n'étaient pas des monstres non plus... Ces petits ont juste un mouvement que j'apprécie, pour faire des lettrés ou des petits trucs avec du mouvement. Ce site n'est à l'abandon que depuis 15 ans, donc le temps que la végétation s'installe et grossisse dans de l'argile quasi pure et surtout ultra pauvre...
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 28/12/2013 15:15:43    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Remontons ce sujet pour y glisser d'autres photos que j'aurais voulu plus visibles Embarassed dont d'ailleurs certains étaient un peu plus haut, j'ai essayé un fond pour que vous puissiez (ceux qui veulent bien suivre ce sujet) comprendre la démarche et voir l'arbre se détacher du fond.


Pour ceux qui n'auraient pas suivis, le sol n'est pas très riche et les poussent de l'année ont déjà étaient sélectionné deux fois cette année. Les bases sont peu ou pas visibles mais certaines sont correctes. Travaillés depuis 2 hivers.

En voici quelques autres juste recépés, les bourgeons latents sortiront au printemps. Ceux ci sont beaucoup plus imposants. Les énormes n'ont pas étaient pris en photos, manque de temps, trop de pluie, le carton et l'appareil n'ayant pas supportés !

Détail d'une future base :

________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
nejikan
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 2 532
Genre: Homme
Age: 40
Localisation: Bordeaux
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 28/12/2013 19:51:50    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Je suis ce sujet avec grand intérêt Kali si ça peut te rassurer. 
Je suis moi même fan de yamadori tu le sais bien. 
Je pense que former sur place certains arbres est une très bonne méthode, quand on dispose du terrain comme c'est le cas pour Fraisier ou toi. Il est clair que tout le monde ne dispose pas de terrain pour s'amuser…Mais au moins tu as le temps de voir venir, te réserver le prélèvement, décider pour plus tard ou pas…
 
Quand nous prélevons avec "la team", il nous arrive de préparer des arbres pour les années qui suivent. Il arrive encore que finalement l'arbre ne soit jamais prélever. Les terrains "de jeux" ne courent pas les "rues" cependant. Plus le temps passe et plus mes choix sont spécifiques et difficiles. Trouver la pièce rare n'est pas chose facile contrairement à ce que je pensais il n'y a pas si longtemps à vrai dire…
 
Je voulais aussi faire une remarque: j'ai comme l'impression que le yamadori est concidére comme un luxe que ne peuvent pas se permettre les amoureux de bonsaï. J'aimerai vous préciser que pour assouvir ma passion du Yamadori, je prends tout simplement mon fourgon (200000km au compteur), je fais le plein et je trace environ 1400km allé-retour, tout cela dans un laps de temps très court (3jours). Cela me permet de ramener les pièces qui deviendrons dans de nombreuses années je l'espère, des bonsaï…Et là c'est pas encore gagné...Puisqu'il y a aussi une question de reprise. Il ne faut pas qu'il y ait de gel et que le prélèvement se fasse dans les meilleurs conditions, dans une fenêtre très précise et assez courte durant la période de l'automne. 
Donc juste pour dire que nous ne somme pas plus riche que les autres, juste organisé, c'est tout.
________________
Union du Bonsaï Français
Visiter le site web du posteur
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 28/12/2013 21:48:04    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Sans divulguer ma vie (encore plus que de coutume), mon terrain de jeu avoisine les 5 000 hectares... La "traque" est la chose que j'apprécie.

Décider pour plus tard... Sur une partie de mon terrain de jeu, il va (encore) y avoir de (trop) gros bouleversements, remembrement des bois !

Ce qui signifie, pour les citadins ou les gens qui ne connaissent tout simplement pas l'envers de la médaille, que la quasi totalité des 4-5 communes concernées, les personnes vont purement et simplement faire une coupe rase . donc la plupart des arbres que je travailles actuellement vont être rasés, écrasés ... Je n'ai pas la place dans ma pépi pour les stocker et pas forcément le temps et pas envie non plus de les donner .

La différence entre ta façon de faire (enfin le peu que tu nous en écrits ) et celle que je donne ici ou sur le document écris que tu connais, c'est de prendre le temps de voir si l'arbre est viable et vivace. En ne passant qu'une fois, en ayant un laps de temps très court, avec un maximum de pression, il peu arriver qu'on se précipite un peu, enfin pour avoir pratiqué cela dans les Pyrénées, avant que je ne sache d'ailleurs qu'il fallait des autorisations Exclamation
Mais j'ai toujours dans la tête un coin où j'ai pu gambader sur une montagne de buis incroyables du côté de D______ et dont je rêve de pouvoir y repasser... Mais il me faudrait beaucoup de temps pour y aller (une journée) et pas le véhicule adéquat... Le prélévement est aussi, pour moi, une sorte de communion avec la nature, j'aime y être seul et en plénitude...
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
fraisier
Membre Permanent
Membre Permanent

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Fév 2012
Messages: 186
Genre: Homme
Age: 41
Localisation: Périgord
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 28/12/2013 22:03:36    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Je te rejoint sur ce dernier point kali...
Il m'arrive également de resté allongé à contempler un bois mort, un lichen, ou une pierre et être réveillé par le passage d'un chevreuil.
________________
on recolte toujours ce que l'on sème.
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 28/12/2013 22:29:10    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Ah ! et oups, ça veut dire que pas du tout sur le reste...

Blague à part, non, reste pas allongé sur le sol, veux pas te faire flinguer ! Y a pas de chasseurs par chez toi ?

Merci de venir sur ce sujet.

Concernant le prélèvement lent, P. Bongrand dit dans la vidéo prise durant Maulévrier 2013, qu'il prépare certains de ces arbres durant 4-5 ans avant de les sortir... Serions nous (Aurocario et moi même) sur la bonne voie ? Je voudrais le croire.
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
fraisier
Membre Permanent
Membre Permanent

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Fév 2012
Messages: 186
Genre: Homme
Age: 41
Localisation: Périgord
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 28/12/2013 22:49:53    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Non, globalement je te rejoint sur pas mal de points.

Allongé je risque moins que debout.

Perso des que je gratte autour d'un arbre il fini dans la musette.
Préparer un arbre 4 ou 5 ans me paraît long, sachant qu' il faudra 4 ou 5 de plus avant qu'il ressemble à un bonsai.
Au final 10 ans, ça n'irai pas plus vite avec un semis ou un plant de pépi Question

Pour moi une t'elle préparation peu ce comprendre si l'arbre n'est pas en forme avant un prélèvement.
________________
on recolte toujours ce que l'on sème.
jojo22
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 2 783
Genre: Homme
Age: 58
Localisation: Côtes d'armor 22
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 28/12/2013 22:59:20    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

tous sa est bien vrais ,mais aussi se rappelé ou on la vue pour pouvoir le travaillé dans les année a suivre
kalima ich
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 5 214
Genre: Homme
Age: 38
Localisation: Charente -Maritime
Année de culture bonsaï:
USDA: 8b

MessagePosté le: 28/12/2013 23:02:46    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Ben, Bongrand, je pense que c'est plus dans les montagnes, donc du Yamadori... Hein, pas ce que je sors Wink Prépare t il le racinaire ? Peut être aussi sur du conifère ? Apport d'amendements ? Je ne sais pas, je ne souhaiterais pas écrire à sa place...

Sur les quelques uns que je viens de montrer, (non touchaient par le remembrement dont je parlais plus haut) comme sur d'autres gros (gros genre une de mes cuisses, cuisse d'un mec normal quoi...) et vu la nature du terrain, lors d'un recépage je pense que je vais prendre le temps de faire refermer un maximum les grosses plaies, et donc peut être pas loin de cinq ans...

Et pour te répondre Jojo22, mon calepin est remplie d'annotations qui me permettent de ne pas les oublier. Mais comme je passe au moins 4 à 8 fois par an (suivant où ils sont planqués) donc non, je ne les oublient pas...
________________
Go search, araki for ever

http://kalima-ich.e-monsite.com/
Visiter le site web du posteur
fraisier
Membre Permanent
Membre Permanent

Hors ligne

 Inscrit le: 22 Fév 2012
Messages: 186
Genre: Homme
Age: 41
Localisation: Périgord
Année de culture bonsaï:

MessagePosté le: 28/12/2013 23:36:07    Sujet du message: prelevement lent Répondre en citant

Si ton objectif premier est de refermer les plaies, pourquoi tu ne le sort pas directement.
Ainsi tu peux travailler légèrement le racinaire et voir a quoi il ressemble.
le remettre en terre dans un coin ou il sera bien exposé, arrosé, fertilisé...

Je pense que les coupes fermeront plus rapidement ainsi.
________________
on recolte toujours ce que l'on sème.
Contenu Sponsorisé



 


MessagePosté le: 24/11/2017 10:20:13    Sujet du message: prelevement lent

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >

 • Vous êtes ici »  Espace Bonsaï Index du Forum » Forum Culture & Formation » Obtention » Yamadori Page 2 sur 4

Panneau de control modérateur



Sauter vers: